Loading ..   Chargement ...

PronoFootball.com
04-12-2020 - 18:39
2429 joueurs actifs
172 connectés
 Accueil > Forum > Divers > 

POEMES

Loading ..
Rechercher :      -  Recherche avancée
<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7  ..... 20 21 22 23 24 25  Suivants >>

POEMES

Gedalger
Hors ligne


  Posté le 08 Mar 2012 à 22h01 #4291913

De Vénus est venue la fée,
Bien maquillée et bien coiffée,
Dotée de pouvoirs magiques,
Et d'un esprit souvent critique,
Elle nous mène à la baguette,
Essuie avec nous, toutes les tempêtes,
Nous met du piment dans la vie,
Merci pour l'apéro, toujours bien servi.
Nous sommes parfois sur la même fréquence,
Dès fois aussi, sous influence.
Bien qu'on refuse de jouer les seconds rôles,
Je crois qu'un jour, il faudra bien qu'on s'y colle :mrgreen:

:heart: :heart: :heart:

Ce message a été modifié par Gedalger le 30/12/2013 à 22h11

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 16 Mar 2012 à 09h55 #4314224

Doucement, inexorablement la page se tourne.

C'était l'an dernier
Mon père s'en est allé
Avec lui,mes éternels regrets
De ne pas lui avoir avouer
L'amour que je lui portais
Des non-dits à jamais.

Aujourd'hui, c'est une dernière page qui se tourne
Ma mère l'a décidé, tout doucement, elle retourne
Vers celui qu'elle a pendant des années
Accompagné et aimé avec grande fierté.

Mais comment oublier, les souvenirs sont là
Qu'il est difficile d'imaginer maintenant
Couper ce lien dans peu de temps.
Tous ces rires et ces joies de l'enfance
Malgré le temps et l'indifférence
Resteront gravés au plus profond de moi
Comme ces merveilleuses vacances
Que l'on attendait pendant des mois.

Mes parents, je n'ai pas su vous dire
Combien importants étaient vos sourires
Qu'il est difficile de vous voir partir
De loin sans vous aider à franchir
Ce fossé si bien entretenu par les non-dits
Je vous espère bienheureux réunis
Dans ce qu'on appelle le Paradis.

Gedalger
Hors ligne


  Posté le 20 Mar 2012 à 20h54 #4326858

Un de mes anciens écrits, qui est presque d'actualité en ce moment.


........................................Cri d'alarme...................................

Viens, donne moi la main, de l'autre côté du monde je t'emmène.
On ne doit pas perdre une seconde...écoute la sirène,
C'est le signal de détresse,
On va partir sans même laisser d'adresse.
Il ne faut pas céder son âme au diable,
La terre sera bientôt un immense tas de sable..

Dans toute l'histoire de la civilisation,
Il y a eu des guerres de religion,
Les donneurs de leçons sont partout, depuis la création du monde,
Mais ils ne veulent pas qu'on leur réponde,
Aide toi, le ciel ne t'aidera plus,
La ligne est en dérangement, en haut tout est foutu.

On ne sent plus ce parfum de tolérance,
Pour toutes ces bêtes assoiffées de sang, Lucifer est devenu la référence.
Plus de pardon, plus de prophète,
Le diable a revêtu ses habits de fête.
L'étoile du berger ne brille plus, les rois mages ont les mains vides.
C'est le massacre de l'innocent, le monde se suicide..

Viens, donne moi la main...nous sommes le premier jour,
La vie recommence, entends le troubadour...
Il chante la paix, et dans ses yeux tu peux voir les étoiles,
Nous sommes sur le même bateau, hissons la grand 'voile.
Sur mon arche je n'emmène pas des animaux, mais toutes les religions,
Ensemble, nous allons prier pour trouver la solution...

Délivrez nous du mal,
De cette croyance infernale,
Maintenant que les Dieux sont armés,
La religion est un pêché.
Au nom du père et de mon fils,
De ces gens là ne soyons pas complices..

Ce message a été modifié par Gedalger le 09/02/2015 à 16h46

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 25 Mar 2012 à 11h10 #4338461

La vie reprend

Le Printemps revient en force
Les couleurs éclatantes amorcent
Le retour d'un régal des yeux
Avec des dégradés merveilleux

Le panache blanc des amandiers
Le panache rose des cerisiers
Le parterre jaune des jonquilles
Le mauve des jacinthes habille


Un jardin éclatant de couleurs
Au-dessus duquel le soleil
Eclaire le chemin de l'abeille
Afin qu'elle entame son labeur

J'ai su ce jour-là que la vie continue
Me trouvant face à la belle velue
Surprise comme moi de se retrouver
Dans mon petit logis nez à nez

Posée en relief sur mon rideau ensoleillé
Elle m'a regardée la tête penchée
M'a assurée que le pire est passé
Et d'un vol gracieux s'en est allée

Vers un feu d'artifice de bouquets
Que la nature lui a attribués
Afin qu'elle perpétue avec grâce
La vie et la beauté de nos espaces

Ce jardin par l'hiver engourdi
Qui avait l'air abasourdi
Par ce froid polaire descendu
L'abeille pour le libérer est revenue.

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 26 Mar 2012 à 05h41 #4340429

Ce jour-là, je suis enfin né
J'ai été pensé, dessiné, gommé
Puis peaufiné, décoré, ciré
Mon destin était soudain tracé

Il fallait que je roule, que je glisse
Il fallait surtout que je rebondisse
Alors je suis né tout lisse et tout rond
Prêt pour les épisodes d'un grand feuilleton

Paré pour le grand jour, je suis en vitrine
Traînant et paradant en attendant
Celui qui dans un élan ultime
Me serrerait dans ses bras potelés en tremblant

Il est venu ce petit garçon
Avec ses yeux émerveillés, écarquillés
Il m'a choisi le polisson
Prêt à me donner des coups de pied

Le moment arrivé, j'ai découvert
Une étendue de gazon vert
De chaque côté, une cage à filets
Là paraît-il, je dois aller
Mais avant cela, on allait jouer

J'ai été projeté dans les airs
Je suis tombé le nez dans le gazon
Le petit n'a pas eu l'air fâché, le polisson
Il a réessayé à sa manière

Il m'a poussé doucement de son petit pied
Pour que j'aille me loger, vous le savez,
Dans un rebond bien étudié
Au fond de la cage à filets

Puis le garçon a grandi
Il a nom Pelé ou Platini
Des gars aux souliers d'or
Qui ont prodigué leurs efforts

Afin de me mettre au fond des filets
Tantôt sifflés, souvent adulés
Ils ont avec leur numéro
Engendré de nouveaux héros

Je trône désormais à côté de leurs trophées
Dans une belle vitrine exprès aménagée
Le héros vieillissant m'a soudain enfermé
Dans un placard poussiéreux
Un vieux coffre à jouets
Finis les jours glorieux

Un petit garçon est venu , a demandé
Les yeux écarquillés de me voir là
Coffre à jouets, placard à balais
A son papy, de me ré-adopter


Dans ses bras potelés, il m'a serré
J'ai reçu un coup de pied
Avec bonheur j'ai retrouvé
Gazon vert, cage à filets

Serré dans les bras de Lloris
Je repars dans les pieds de Gomis
Un jour après bien des efforts
J'ai revu des souliers d'or

Que ce soit Ronaldo ou Messi
Je suis le héros d'un beau sport
Mon trophée s'appelle Ballon d'Or
Depuis avec amour et envie


Un petit garçon sera toujours là
Un joueur du nom de Benzema
Eux sont un numéro
Moi je suis le héros

D'un sport populaire adoré
Chacun avec affection
Dit le regard embué
Avoir l'amour du ballon rond

Ce message a été modifié par Inconnu le 26/03/2012 à 10h16

Nicobianconeri
Hors ligne


  Posté le 29 Mar 2012 à 19h13 #4348554

Il était une fois mon grand père,
le père de mon père,
6 soeurs, 6 frères.

Aujourd'hui, le brave Settimo,
le septième des douze en Italiano,
A prononcer son dernier mot.


Juste quelques lignes, pour exprimer ma tristesse et la peur de voir partir frères et soeurs, oncle et tante un après l'autre...
Je me sens impuissant face à la tristesse de mon père...

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 03 Avr 2012 à 22h09 #4361859

Folie

Je ne peux que rêver,
Face à cet amour idéal.
Je ne peux que pleurer,
De cet amour qui fait mal.

Triste réalité, je ne peux l’accepter,
Amour impossible, car non partagé.
Alors je fuis dans cette folie,
Car par ici, nous sommes réunis.

Je réatterris et tu es parti.
Alors je rougis, d’imaginer cette vie.
Mais impatiemment, j’attends à nouveau ce moment,
Je perds vingt ans, part dans mes rêves d’enfants.

Et si je décidais de choisir mes songes.
Et si je décidais de croire à mon mensonge.
Basculer dans le délire, pour ne plus jamais pleurer,
Et faire exister, notre amour, à jamais.

Minby - 03/04/2012

Ce message a été modifié par Inconnu le 03/04/2012 à 22h10

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 04 Avr 2012 à 11h14 #4362842

Lililatigresse au fond de son lit
Il faut la voir endormie
L'opération l'a engourdie
Il faut la veiller cette nuit
L'appendice à présent enlevée
A bientôt de la retrouver
Tous, on pense bien à toi
Infiniment émus pour toi
Grand est l'amour de Fredo
Rire il te fera de nouveau
Ensemble nous t'accompagnons
Sur un air de joyeux trublions
Sous tes airs de tigresse
Enfant pour toi mille tendresses


Bon rétablissement petite Lili :heart: ;-)

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 17 Avr 2012 à 19h12 #4403976

Les yeux
C'est cette partie qui ne ment
Où se regarde les tendre amants
Où l'on voit le destin passé
là où naît la brillance de l'amour
La où les couleurs sont intenses et immenses
là où naît l'amitié à jamais
où l'on voit les peurs qui naissent ou meurent
Mes yeux sont toujours amoureux de la nature , de la beauté si pure

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 18 Avr 2012 à 12h55 #4405526

Heu oui un peu
Beauté de la forêt

Jolie biche , au regard intense , tu me met en trans
Tu galope fièrement gracieusement , on dirait une danseuse étoile
Belle comme le soleil , tu brille dans mes yeux
Sauvage et volage j'admire ce spectacle avec sourire
Une petite larme , mon coeur comme arme , le plaisir de l'âme
je me sent comme elle , comme foyer la forêt
où berce ma vie. :heart:

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 22 Avr 2012 à 17h45 #4416359

Un instant


Ma crinière au vent , mon buste en avant j'avance si fière
De ne pas avoir oublier ce que m'ont enseigné mes pairs
Respiré l'air , où flotte des odeurs merveilleuses et diverses
La terre mouillée , le thym séché, la jacinthe sauvage,la violette volage
Un doux nappage de fleurs d’acacia bientôt l'été
L'odeur du rivage , l'iode dans mes narines , mon corps flottant sur la mer
le bonheur d' être comme un nuage dans l'air.
Touché plus haut le ciel , depuis ce jour je le fais , une sensation qui désormais je n'avait jamais trouvé.
Laissé mes pieds se baladé sur le sol mouillé , s'en foutre de les avoir salit , profité de l'instant présent.
Oublier le avant , continuer le maintenant , avoir un nouveau regard ce n'est jamais trop tard pour essayer.
Son âme brûlante , ses mains tremblantes , ses jambes flageoles , même Anatole n'aurait pu aussi bien décrire ce moment.
Cet instant où l'on est en train de rêvé éveillé , oui les rêves deviennent réalité!


Gedalger
Hors ligne


  Posté le 27 Avr 2012 à 21h20 #4431437

......................OMBRES ET LUMIERE...................

Pour toi ma mère, pour toi mon père,
Je fais cette prière.
Main dans la main, vous êtes aux cieux,
Peut-être près du Bon Dieu.
Je lève les yeux, regarde les étoiles,
Et dans ce ciel qui brille et qui se cache,
Je vous vois sur la toile..
Tel un éclair, comme un flash.

Depuis que vous m'avez quitté,
Je suis comme un aveugle qui marche à tâtons,
Caressant l'air de son bâton.
Toi ma mère, au regard doux plein de tendresse,
Je porte sur mon corps l'empreinte de tes caresses.
Tu m'as tatoué pour l'éternité,
Et malgré ton absence,
Je sens encore ta présence.

Toi mon père, tu étais comme du bon pain,
Tu nous montrais le bon chemin,
Nous racontais des histoires,
Et j'ai encore en mémoire,
Ces parties de chasse et de braconnage,
Et tous ces moulinets, alignés sur la plage.
Tu te laissais parfois émouvoir, toi qui pensais être endurci par la vie,
Tu te croyais fort, mais tu sais...je pleure aussi.

Vous n'êtes plus là, mais nous sommes sur la même fréquence,
Vous resterez toujours ma référence.
Je vais tracer ma route,
En regardant devant, sans doute.
La vie suit son cours,
Après la nuit vient le jour.
Mais vous resterez dans mon coeur,
Dans mes joies, dans mes douleurs.

Souvenirs d'enfance, images du passé,
On se rappelle de ce temps,
De cet amour déversé,
Où nous étions tous présents...
Où nous étions tous présents...

Ce message a été modifié par Gedalger le 06/06/2014 à 20h46

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 30 Avr 2012 à 02h30 #4437871

Bonsoir moi j'écris 2-3 trucs, je ne sais pas si je pourrais appeler ça des "Poèmes" enfin bon vous me direz.

Je vous préviens par contre que tout ce que j'écris vient de ma propre inspiration(de ma vie, de mon vécu, etc...) et il est possible que vous ne le comprenez pas, certaines fois XD

Je suis dépendant affectif et il m’arrive d'en faire un clin d’œil sur certains vers. Pour vous donnez un exemple celui là que j'ai écris en début d'année lorsque je manquer d'affection et que j'étais au summum de la dépression enfin c'est une façon de parler.


"Dépendant Affectif"

Je vais organiser tes obsèques,
Pour le bien de notre planète,
M'en veut pas d'être obsolète,
J'ai envie de te mettre une balle en pleine tête.
Je vais faire en sorte que justice soit faite.

T'aimerais vivre encore mais les autres t'en empêchent,
Tu te dis que sa passera mais tu prêches,
Tout les jours on t'enfoncent des flèches,
Des douleurs, des souffrances, des ouvertures de brèches.
Évade toi, je vais te conseiller un coin, barre toi en Ardèche.

Ton existence est bien au-delà d'une simple faute,
Tiens toi prêt a redescendre la côte,
On vas te trouver un moyen pour que tu sautes,
De cette falaise haute.
Pour que tu finisses dans ta grotte.

Tu es né en mode négatif,
Avec tes besoins abusif,
Tu n'es qu'un sale craintif,
Tu n'as rien de compréhensif ni de jouissif.
Tu es Dépendant Affectif ...

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 01 Mai 2012 à 08h19 #4441581

Bonne journée de 1er Mai à tous  img http://mk1.ti1ca.com/bou1mqba.jpg /img

Au départ, un brin d'herbe
Puis viennent les clochettes
Pour faire la causette

Tous à la buvette
Une canette c'est chouette
Offerte par Maudinette
Jouer les" calimero"
Au comptoir de notre bistrot

Un brin de passion
Pour nos beaux champions
Un brin de tristesse
Pour nos perdants tendresse

Un brin de folie
Pour la fantaisie
Un brin d'humour
On se fait la cour

Un brin de muguet
J'ai amené mon beau panier
En ce premier jour de Mai
Pour que "np" plus jamais

Servez-vous ! Pour chacun un brin de bonheur ! :D

 img http://mk1.ti1ca.com/i520s7q6.jpg /img

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 02 Mai 2012 à 00h10 #4445017

"Culpabilité"

Le doux baiser que l'on a partagé,
Quand nous y sommes entré,
C'était en plus ce que tu voulais,
Le cœur était là pour le prouver,
Notre amour était là pour le prouver.

A non pardon,
Je dis une connerie,
Sa ne s'est jamais produit,
A cause de la voix de la raison.

Je regrette tellement cette instant,
Plus rien n'est comme avant.

Tout ça à cause de moi ...

Mais je reste fier,
Et je reste fidèle,
Aucun amour autre que toi jusqu'à ma mort,
C'est là que je mène ma vie,
Toi fais ce que tu veux,
Mais moi c'est hors de question que j'oublie,
Même si j'en souffre,
Par amour j'irais jusqu'au bout.

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 04 Mai 2012 à 18h50 #4452727

C'est beau merci tout le monde

SIDA

Solitude lorsque l'on apprend que la maladie nous a submergé tout ça pourquoi , pour avoir aimer...Aimer trop fort au point d'en sacrifié notre corps notre vie , mais on survie.
Idée que l'on a eu d'avoir fait ce que l'on appelle aimer trop fort, et si mal vu par certaines personne petit à petit on nous abandonne...
Dominos c'est la dégringolade , amis , famille tout fourmille dans votre tête , c'était la fête et aujourd'hui pour votre vie c'est peut être le cercueil qui vous accueille...
Amour cet amour ah oui celui qu'on croyais qu'il était en vie est fini parfois pour celui qui n' a pas su accepté de l'aimer pour la vie...

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 05 Mai 2012 à 15h54 #4455436

J'aime bien ton texte Lili :)
Merci d'avoir fait partager

Une de mes anciennes créations

"A l'Origine"

A l'origine,
J'ai pensé que c'était une angine.
Simple doctrine,
Bizarrement je suis en ruine.
Symptôme maladif,
Non c'est pas compréhensif.
Des hiéroglyphes,
Excessif et intensif.

C'est un sentiment, une façon d'être,
Une manière d'être, un pressentiment.
C'est de la folie, une calamité,
Une adversité, une frénésie.

C'est un ressentis, indescriptible,
Indicible, je suis conquis.
Je suis inconscient, inerte,
Croupissant, dans mon subconscient.

C'est juste de l'amour.

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 12 Mai 2012 à 15h45 #4476721

Mon oiseau de soleil à toi j'offre mon coeur , ma vie , mes pensées et ma liberté.
Mon bébé à toi j'ai tout confié , mes moments difficiles et mes moments faciles.
Ta beauté d'âme , qui fait brûlé ma flamme.
Tes yeux rivés dès le matin sur les miens.
La force de la vie que tu as toujours eu .
C'est tellement bon d'être avec toi , de sentir ton souffle chaud dans mon cou.
Tu es mon tout
Je t'aime


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 17 Mai 2012 à 11h59 #4492172

Quand il est là , il me donne tout ce qu'il a .
Quand il est là le monde a tout son sens.
Quand il est là tout va bien.
Quand il est là mes yeux sont émerveillés.
Quand il est là mon coeur bat d'un rythme différent.
Quand il est là j'ose tout ce je n'ai pas su osé.
Quand il est là c'est l'osmose gigantesque.
Quand il est là mon imagination est en ébullition .
Quand il est là je vis ...

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 17 Mai 2012 à 15h32 #4492711

Mes rimes battent, au rythme de mon coeur
Tu es celle qui me rattrape, j'en conclu que t'es mon moteur
Malgré mon caractère, qui est parfois exécrable
J'ai trop rasé le mur, pour cause d'excès de crabes
Désormais je me livre, il y a que ça qui me soulage
A la tombé de mes feuilles, tu verras qui se cache sous l'arbre
Moi c'est ta présence, ta prestance qui me fascine
Au nombre de goutte de trop, je crois que d'abondance est cette bassine
C'est aussi ton dévouement, ton courage, ta volonté
T'accompli ces évènement, à croire que tu le fais volontiers
Je dit que ton réconfort, est une chaleur qui me rassure
Je suis fier de ton amour propre qui nourrit tes valeurs sûre
Non ce n'est pas le poète, ni l'artiste qui t'écris ça
C'est ton fils qui de fil en aiguille vie de ses tissages
Tu es plus qu'étincelante, tu es la flamme qui m'anime
Tant de mal à dire ce que je pense, tu es la femme de ma vie


FC AV-NIR - état d'âve

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 23 Mai 2012 à 21h06 #4512737

Sur PF c'est la fin de saison
Pour certains ce sera l'abandon
Pour d'autres une grande ambition
Il y a déjà de l'agitation

Pour les Capitaines , du boulot
C'est le moment du mercato
Un véritable imbroglio
Qui les rendra tous dingos

Il faudra suivre le scénario
Régler le tempo, y aller mollo
Un concerto allant crescendo
Un véritable topo, un loto
Beaucoup de quiproquos

On recrute des guérilleros
Des aficionados, des barjots
Des zigotos sur photo
Que c'est rigolo

Les Capitaines auront un lumbago
Penchés sur leurs claviers en solo
Ils alignent avec grand brio
Les chiffres et les numéros
De ceux qui les mèneront illico
A l'eldorado ou au fiasco

A la suite de l'Euro
Les uns auront des bobos
Les autres , des agios
Certains diront "cocorico"

Capitaines levez haut vos drapeaux
Hisse et ho ! Hisse et ho !
Je vous tire mon joli chapeau
Vive le mercato !!!

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 29 Mai 2012 à 17h07 #4528102

Mon coeur brûlant, j'aborde le passé, oublié je vais le faire disparaître avec mon paraître.
Le traître , je le laisse a sa faiblesse, pour aucun n'autre me blesse.
Je ne veux que caresses et tendresse, devant lui je ne m'abaisse c'est fini.
L'enfer est loin de moi, je n'ai qu'un émoi pour toi.
Le rêve voilà a quoi ma vie se réduit, je sais ce qui en suit.
Sa vie , la mienne , mes peines mes joies , j'y crois !
Je vois un enfant , un bel enfant oui que j'aurais avec toi, il te ressemblera, il te comblera.
Ce sera le plus beau , le plus charmeur , il n'aura jamais peur , un aventurier qui jouera de l'étrier.
Il sera aussi vif que l'épervier , aussi beau qu'un oiseau .

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 30 Mai 2012 à 21h42 #4532191

Mamie tu es partie avec ton sourire
Tes éclats de rire ta lumière tu peux être fière de nous on t'aimes
Ma bohème, c'est toi qui me l'a donné inspiration imagination
L'amour on aurait dit que tu savais avec qui j'irais tu connaissais déjà mon destin
Promis , je ferais ma vie avec lui l'homme de ma vie
Oui tu aura encore des arrières petits enfants tu les verra de là haut
Là ou tu repose en paix avec tes êtres aimés, ta petite fille et ton mari et parmi tant d'autres.
Je ne t'oublierais , tu m'a procuré tant de fois la paix, malgré nos coup de gueule on s'aimé toutes les deux , les plus complices et malices.
Je te reverrais au paradis ou même avant je t'attendrais...


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 08 Juin 2012 à 19h34 #4553030

Je rêve d'un pouvoir,ou l'on pourrait se reposer et rêver pendant qu'on arrête le temps.
Qu'on puisse s'envoler dans l'endroit souhaité.
De voyager par la simple pensée d'un lieu.
Ou le merveilleux ne serait pas que dans nos yeux.
Pouvoir voir l'être aimé qu'il soit mort ou né,passé de la mort à la vie,de la vie à la mort.
De trouver des trésors rien qu'en rêvant de l'or.
De pouvoir boire et manger ce qu'on pense,comme boisson et nourriture.
Protéger quelqu'un ou la nature par simple pensée.
Mais ce qu'on doit jamais changer ce sont nos sentiments d'aimer et être aimer.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 12 Juin 2012 à 00h30 #4561086

Je déteste ta façon de penser,
Je hais ta façon de réfléchir,

Je déteste ton personnage,
Je hais ta caricature,

Je déteste ton image,
Je hais ton corps,

Je déteste ce que tu es,
Je hais ta façon d'être,

Je déteste ta vie,
Je hais ce que t'en fais,

Je te déteste,
Et je hais comme je t'aime.

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 13 Juin 2012 à 11h59 #4564013

oui ^^

M arrante
A venturière
U nique
D amoiselle
I rréelle
N ectar aimé par Les
Enfants qui elle aussi aime tellement
Tente des nouvelles expériences et amitiés
Tendre comme le parfum de la guimauve
Eblouie par ses connaissance

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 17 Juin 2012 à 19h38 #4575121

non mais je blaguais voyons:!:
F ragile
O de au
S ilence
S ensible
I bis déployant ses belles ailes
L oyal en amitié
E nrichi notre quotidien
7 folie qui lui traverse l'esprit
4 pattes c'est comme ça qu'on t'aime :p :mrgreen:

Voilà t'es content??? :roll:

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 17 Juin 2012 à 19h59 #4575163

Tu Es Mon Homme

Tu es l'homme dont je suis amoureuse.
Tu fais de moi la femme la plus heureuse.

Tu es toujours là pour moi.
Tu m'aides à garder la foi et l'espoir.
Avec toi je n'ai point besoin de fard.
Tu sais partager mes folies et mes joies.

Toi seul sais deviner mes soucis,
Quand je ne suis pas bien dans ma peau.
Toi seul sais trouver les mots qu'il faut
Pour me réconforter lorsque je faillis.

Toi seul connais tous mes secrets,
Tous mes visages, tous mes vices;
Toi seul peux supporter mes caprices,
Me comprendre et me pardonner.

Toi seul discernes mes désirs.
Et tu me combles au-delà de mes espérances!
Par ton charme, ta patience et ta tendresse,
Tout mon être et mon amour tu as su conquérir...

Tu es mon homme, mon héros, mon fanion,
Mon trésor, ma muse, ma passion...
Je te désire, je t'admire, toujours je te soutiens:
Tu es l'homme que mon coeur a élu pour souverain!

Tu es mon homme, mon allié, mon compagnon,
Mon rocher, mon refuge, ma maison.
Celui qu'il me faut. le seul homme dont j'ai besoin...
Tu es mon homme, mon amour, ma vie, mon destin!

- Domoina Ratovozanany -


Philippegdb
Hors ligne


  Posté le 18 Juin 2012 à 16h21 #4576896

Elle est dans ma tête
Mirroir d'une vie passée
Mais pourquoi est tu restée
arrache toi va faire la fête …
ne revient pas me hanter
une envie de toi peut me briser
encore et encore
la plaie ne s'est pas refermée
les souvenirs sont entiers
et le silence les a meublés …
tu ne le liras pas
une therapie en quelque sorte
mais il me faut bien ca
ecrire peut aider
me voila pourtant ivre de toi
alors que je ne devrais pas
non je ne pensais pas que cela serait si compliqué
que ce choix fut difficile
une douleur indélébile…
elle est quand meme encore la
si petite soit-elle, elle est pour toi, cette place dans mon cœur

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 18 Juin 2012 à 21h44 #4577705

G rand coeur
E njoué
D écontracté
A mi
L arron en foire avec lui
G aranti de son amitié
E bahi par ses poèmes
R igolo

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7  ..... 20 21 22 23 24 25  Suivants >>

>> Retour à la liste des sujets  |  Retour en haut de la page

Poster un nouveau message

Afin de pouvoir poster des messages dans le forum vous devez être identifié.