Loading ..   Chargement ...

PronoFootball.com
04-12-2020 - 17:39
2429 joueurs actifs
186 connectés
 Accueil > Forum > Divers > 

POEMES

Loading ..
Rechercher :      -  Recherche avancée
<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6  ..... 17 18 19 20 21 22 23 24 25  Suivants >>

POEMES

Fossile74
Hors ligne


  Posté le 03 Mar 2020 à 16h18 #8349868

Crabout l'a bien résumé ... un poème plein de fraîcheur :heart:

Monos
En ligne


  Posté le 03 Mar 2020 à 16h37 #8349886

Gedalger a dit :

Je reparti sur le chemin, me promettant d'y revenir.

A très bientôt Gégé :heart:

Gedalger
En ligne


  Posté le 03 Mar 2020 à 19h30 #8350096

Merci à vous les amis. ;-)
A bientôt Monos :p

Goud71
Hors ligne


  Posté le 04 Mar 2020 à 08h39 #8351092

Le temps ,

Dans le temps
On avait le temps
De prendre son temps
Le temps de grandir
Le temps de marcher
Le temps de sourire
Le temps de prier
Et de réfléchir
Le temps de conter
Tant de souvenirs
Le temps de chanter
Le temps de vieillir
Le temps de s'aimer
Le temps de mourir .

A présent
L'homme tout le temps
Court après le temps
Il n'a plus le temps
De perdre son temps
Et pourtant
Il arrive à temps ... Ou la mort l'attend .

Bonne lecture ;-)

Didierland
En ligne


  Posté le 04 Mar 2020 à 09h50 #8351175

tout a fait vrai goud bravo

Giovanni2910
Hors ligne


  Posté le 08 Mar 2020 à 22h26 #8359235

Goud71 a dit :

Le temps ,

Super mon génial Cap ;-) :heart:

Et oui il fut un temps où notre vie était plus douce, plus agréable à vivre on avait la possibilité de s'écouter vivre.
Aujourd'hui on court et on court encore, parfois même tout simplement pour ne pas se laisser engloutir par la mise au ban de la société. Mais notre vie, elle n'en est pas pour cela plus heureuse. Le "Marche ou crève" du soi-disant rêve américain est là et bien la qui année après année fait son œuvre et nous asservi de plus en plus. Comme je suis triste pour vous les jeunes.

Gedalger a dit :

Le soleil descendait doucement se coucher,
En attendant que la lune le remplace.
Maintenant mon esprit se libère enfin.
J'avais devant moi tous les contrastes de la vie,
Le calme de ces belles ruelles qui nous ravit,
Et ces vagues qui se fracassent d'un plaisir non feint !

Et je me vis retourner 50 ans en arrière, humer le doux parfum de l'air de mon petit patelin là au bord de notre chère méditerranée, et ressentir ce bien-être d'antan parcourir à nouveau mon corps et rafraichir mon esprit. Je suis devenu à nouveau jeune et insouciant l'espace d'un poème.
Merci Mon Gégé :heart: :heart:

Gedalger
En ligne


  Posté le 08 Mar 2020 à 23h27 #8359295

De rien mon Gio ;-)

Crabouyou
Hors ligne


  Posté le 09 Mar 2020 à 10h25 #8359812

Pas mal du tout Daniel :) :heart: Tu aurais pu ajouter "le temps de cuisiner" :mrgreen:
Pauvre vie moderne :roll: ;-)

Gedalger
En ligne


  Posté le 16 Mar 2020 à 21h24 #8371386

Le Coronavirus

Attention j'arrive, méfiance, je suis le coronavirus,
Je suis dans les airs, sur une table ou dans un bus.
Vous allez me détester, je vais vous rendre fous,
Vous êtes dans le tunnel, mais n'en voyez pas encore le bout.
J'ai semé la pagaille c'est vrai, mais ce n'est pas fini.
Vous allez pendant quelques temps tourner au ralenti,
Plus de sorties, plus de bisous, tout le monde à la maison.
Mais si vous êtes sages, vous sortirez de cette prison.
Je repartirai enfin, tranquillement, comme j'étais venu,
Le cœur léger, volage, heureux de vous avoir connu.

Le Coronavirus


Ps : réponse de l'auteur :

On espère bien gagner la partie,
Plus tôt que tu le penses...abruti.
Pourquoi faire du mal par plaisir,
Alors que le bien on peut le choisir.
Retourne chez toi, laisse nous tranquille,
Arrête de nous rendre la vie difficile !

Gedalger

Vert
Hors ligne


  Posté le 16 Mar 2020 à 21h51 #8371414

Bien dit Gedalger, bravo ;-)

Raoul71
Hors ligne


  Posté le 16 Mar 2020 à 22h01 #8371424

;-) ;-)

Topva
Hors ligne


  Posté le 17 Mar 2020 à 08h03 #8371663

Gedalger a dit :


On espère bien gagner la partie,
Plus tôt que tu le penses

En étant discipliné ca devrait le faire :D ;-) . Mais on n'est en France et la ce n'est pas gagné d'avance :?

Monos
En ligne


  Posté le 17 Mar 2020 à 10h41 #8371756

Gedalger a dit :

Plus de sorties, plus de bisous, tout le monde à la maison.
Mais si vous êtes sages, vous sortirez de cette prison.
Je repartirai enfin, tranquillement, comme j'étais venu,
Le cœur léger, volage, heureux de vous avoir connu.

Sans sortir, on va s'en sortir

Didierland
En ligne


  Posté le 17 Mar 2020 à 11h59 #8371776

tout a fait juste gégé , mais on est qu'au début de notre peine saleté de virus

O2c
Hors ligne


  Posté le 17 Mar 2020 à 18h23 #8372556

Tres belle plume , un peu de légereté ça fait du bien .

Fantome
Hors ligne


  Posté le 17 Mar 2020 à 23h00 #8373018

Sacré fonctionnaire

Depuis la nuit des temps on te maudit.
Montrer du doigt pour tes privilèges,
Toi le titulaire de l’état, le sale nanti,
Les quolibets pleuvent en florilège !!

Tes soit-disant avantages sont jalousés,
Un boulot pour la vie, une riche aubaine
Et servent le puissant courroux du privé
Qui bosse dur sans ménager sa peine !!

Ta richesse se construit de tes avantages,
La critique est facile, tu n’es qu’un paria.
Ta vocation rétrograde devient lynchage,
Nabab prospère digne des plus vils ténias.

L’arrivée d’un cataclysme hors de contrôle,
Pire que la peste et le choléra, une guerre
A l’adversaire invisible, une foutue bestiole
Vient justifier ton statut de fonctionnaire !!

Soudain les plus vives critiques s’effondrent,
Toi le damné devient sauveur de la nation.
Malgré des années de brimades profondes,
Sans mot ni plainte tu remplis ta mission !!

Médecins, infirmiers, aide-soins sont au front,
Leurs alter egos féminins en première ligne.
Dépouillés de leurs moyens, total abandon,
Même à bout de souffle ils resteront dignes !!

Sans oublier leurs infrastructures administratives
Ou techniques plus que molestées elles aussi,
Oubliées de toutes mesures, usées par l’offensive
D’un gouvernement les ayant plus que dégrossies !!

Parce qu’il ne faut faire aucun doute de leur réussite,
Sans oublier policiers, gendarmes ou ambulanciers
Ni tout le corps médical du privé au grand mérite,
D’éradiquer ce fléau en un monstrueux brasier !!

Toute la nation compte sur ton professionnalisme
Pour endiguer la vague folle qui tue ses enfants.
L’état t’inonde de promesses relevant de l’utopisme
Pour redorer son blason d’un aplomb sidérant !!

Dans quelques mois, une fois ton devoir accompli
Nos dirigeants auront tous leurs mandats en poche
Amnésiques de leur parole en bois toute moisie,
Digne tu reprendras ton poste sans rien en poche !!

Animé de ton sacerdoce empli d’humilité et d’altruisme,
Seul le glas programmé de ces parvenus inconscients
Sonnera l’échéance inéluctable d’une sécurité sociale
Remportée de haute lutte par tes ainés pour l’humanisme.
Laissant une guerre exterminatrice imposer le néant
Sur une France capitaliste en dictature martiale !!

Afin que jamais n’arrive le chaos, la déchéance
Préservons notre héritage d’un temps heureux
Le modèle Français est unique, sur et solidaire.
Pouvoir en bénéficier est une extrême chance,
Savoir se contenter de petits plaisirs savoureux
Soyons tous fiers de préserver nos fonctionnaires !!


Yahou77
Hors ligne


  Posté le 17 Mar 2020 à 23h40 #8373048

j ai bu ton poeme Fantome.. tant de verités decrites

ps : je suis dans la FPT, en bleu et soumis au droit de reserve mais malgré tout...
un monde separe nos ediles (d etat, de region et communaux) de la verité du terrain
apres 28 ans de carriere... stop! vive la famille ! la vie commence ce soir

O2c
Hors ligne


  Posté le 18 Mar 2020 à 10h37 #8373518

Bravo Fantome , ca c est bien envoyé

Gedalger
En ligne


  Posté le 21 Mar 2020 à 10h45 #8378243

Un petit poème qui n'est pas de moi mais qui m'a bien fait rire.


Les mésaventures de Benjamin Grivois



Ce jeune politicien avait fait le pari

De conquérir un jour la mairie de Paris.
> Etant B.C.B.G. et pas du tout sinistre,
> Réussissant, en marche, d’être assez bon ministre,
> Porte-parole du parti et toujours député,
> Ignorant qu’un beau jour il serait dépité !
> Populaire, c’est certain, dans toutes les tranches d’âge,
> Son nom gravissait la pente des sondages.
> Exposant sa famille qui lui était très chère,
> Il succomba pourtant à l’appel de la chair !
> Une liaison éphémère le mit dans de sales draps,
> Il fut un jour piégé par une Alexandra,
> Une vidéo coquine atteste qu’il lui montra
> A la place de son nez, un beau joujou extra !
> De grivois quolibets il deviendrait l’objet
> Il dut faire un adieu à ses grandioses projets.



Moralité
> Quand d’une mairie on veut faire la quête
> Il vaut mieux éviter de montrer sa quéquette
>

Gérard Therable , le 20/02/2020

Xol
En ligne


  Posté le 21 Mar 2020 à 11h51 #8378403

Bravo pour le poème sur le virus ;-)

Bel hommage ;-)

Didierland
En ligne


  Posté le 21 Mar 2020 à 12h03 #8378423

que de vérités fantôme et gé. bravo et qui va payé les milliards dépensés pour se virus qui nous plombe , ben nous et ceux et celle que ta cité les fonctionnaires enfin certain infirmières et compagnie .en un de tous bords politique de *****

Monos
En ligne


  Posté le 31 Mar 2020 à 14h13 #8400131

Un petit poême de ma composition et de circonstance :

Corona 2020

C’est un ennemi sournois
Né en Chine il y a trois mois
Depuis il a envahi la terre entière
Corona est son nom : celui d’une bière
Son but : mettre les humains en bière
Et cela il le réussit sans frontière.
Le monde entier est confiné
Et c’est loin d’être terminé.
Les personnels de santé désespérés
Les politiques unis mais désemparés
Toutes les écoles fermées
Et les enfants désœuvrés
L’économie en plein marasme
Et cela n’a rien d’un fantasme
Tous les sports arrêtés sans image
Et moi sans mes pronos au chômage
Mais sans sortir, on va s’en sortir
C’est un espoir qu’il faut nourrir
Si le confinement est respecté
Le pays va cesser de tousser
Que c’est beau la vie
Et cela n’a pas de prix

Didierland
En ligne


  Posté le 31 Mar 2020 à 15h01 #8400258

bravo monos et j'espère aussi qu'on s'en sortira seul dieu le sais :(

Gedalger
En ligne


  Posté le 01 Avr 2020 à 00h52 #8401584

Beau poème Noèl.J'espère que nous allons vers des jours meilleurs ;-)

Fantome
Hors ligne


  Posté le 02 Avr 2020 à 06h11 #8403597

Monos a dit :

Un petit poême de ma composition et de circonstance :

Même les chats effarouchés se reconvertissent :roll: :lol: :lol: , tu serais presque meilleur troubadour que pronostiqueur !! ;-) :lol: :lol:

Ce message a été modifié par Fantome le 02/04/2020 à 06h11

Gedalger
En ligne


  Posté le 02 Avr 2020 à 17h07 #8404640

Hello !
Je vous adresse ce poème pour passer un peu de temps avec vous..!
Je l'avais écrit en revenant d'une journée que j'avais passé au soleil de Pramousquier, alors que j'étais chez mon cousin pour quelques jours de repos. C'est une "histoire" vraie bien sûr.


Les amoureux de Pramousquier

Il avait une serviette jaune sur les épaules,
La jeune fille une bleue avec une étoile de mer.
Au bord de l'eau leurs corps qui se frôlent,
Sans se cacher, en pleine lumière.
Yeux dans les yeux, sous le soleil,
Sur leurs lèvres un léger sourire,
Quelques mots d'amour dans l'oreille,
Pour s'envoûter et se séduire.
Nous étions là, dans la piscine,
On les regardait, sans insistance,
Le petit blond et sa copine,
Qui n'accordaient pas d'importance,
A tous ces gens qui se baignaient,
Ils étaient seuls au monde, ils étaient deux,
Corps contre corps ils s'étreignaient,
Nous avions l'eau, et eux le feu..!

Gédalger

Didierland
En ligne


  Posté le 02 Avr 2020 à 17h14 #8404644

beau poème d'amour gégé, je connaissais pas pramousquier j'ai été voir au lavandou ça a l'air paradisiaque

Fantome
Hors ligne


  Posté le 02 Avr 2020 à 18h13 #8404798

Celui-ci date d'une bonne dizaine d'années, un regard posé sur des passantes , inconnues et mystérieuses ...............

Les Passantes

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connaît à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux coeurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir....

Ce message a été modifié par Fantome le 02/04/2020 à 18h13

Topva
Hors ligne


  Posté le 02 Avr 2020 à 19h28 #8405089

Merci à vous trois , Monos , Gégé , Fantome :heart: ;-)

Jaguar
En ligne


  Posté le 02 Avr 2020 à 19h37 #8405104

3 jolis poèmes, merci, c'est un vrai plaisir à lire... :D

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6  ..... 17 18 19 20 21 22 23 24 25  Suivants >>

>> Retour à la liste des sujets  |  Retour en haut de la page

Poster un nouveau message

Afin de pouvoir poster des messages dans le forum vous devez être identifié.