Loading ..   Chargement ...

PronoFootball.com
04-12-2020 - 18:08
2429 joueurs actifs
185 connectés
 Accueil > Forum > Divers > 

POEMES

Loading ..
Rechercher :      -  Recherche avancée
<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9  ..... 20 21 22 23 24 25  Suivants >>

POEMES

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 05 Nov 2012 à 21h31 #4880731

Mon silence , cache mes larmes qui dans mon coeur qui est mon monde la pluie et le tonnerre gronde , je veux pas l'affronter mon combat est trop effronté , il m'a mise a terre et j'arrive plus a me relever , va-t-il aller encore plus loin de ce que je pensé , je me pose encore de nouveau la question y a t'il une piqûre de bonheur, comme avec un pote on se disait on l’appellera générosité car ça viens du coeur et de nos ardeurs, je le cherche encore se remède mais rien n'y fait dans cet intermède

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 11 Nov 2012 à 21h27 #4896666

La clé

Entrez en vous même,
Et posez la question :
" Qui est là ? "

Restez ferme sur votre position.
C'est là le plus difficile.
Ne reculez pas.
Quelqu'un d'entre vous répondra.

Ouvrez cette fenêtre !
Il s'agit de l'être
Intérieur...
N'ayez pas peur ;
Il faut qu'il vous réponde,
Exigez une réponse !
Elle viendra comme une onde,
Pulsante comme un cœur.

Si toutefois
Vous passiez à côté,
Faites semblant de ne plus être intéressé.
Et par surprise,
Recommencez !
Recommencez jusqu'à la fin des temps !...

Et sachez,
Que si vous trouvez
Vous ne serez plus jamais comme avant.

Car ici,
Là où vous croyez être,
Il n'y a personne.



J.M Maurin


Poème du grand père d'un ami

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 11 Nov 2012 à 21h29 #4896671

Absence


Absence prolongée
Rien n'est plus pareil
Le sommeil n'a plus d'effet
Sur mes nuits agitées,
Tourne et tourne les murs
Dans l'obscurité...
La lune est partie
Vers d'autres vies
Le manque est resté
Pour se plaquer contre moi,
Pour ne plus me quitter.
J'ai froid sans toi
Comme un glaçon,
Comme un flocon qui fond
Qui se perd dans la nuit.
Entre les couvertures de mon lit
Ton absence est ressentie
Jusqu'au plus profond de mon être,
À m'en faire mal la nuit
À ne point trouver refuge.
Dans mes pensées qui s'éclipsent :
Que ton absence qui reste
Qui m'accompagne la nuit
Et me laisse le cœur meurtri.




Debbie Rodet


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 13 Nov 2012 à 12h03 #4899792

Elle avait l'air si gentille compréhensive.
Pas excessive , pensive oui.
Elle passé son temps à lui parler de chose et d'autre.
Elle échangé ses jeux , et la regardé avec ses yeux verts de vipère.
Hors elle ne voyait pas le danger qui se tramé derrière elle.
Et du jour au lendemain , moquerie, insulte fus ère par derrière.
Sans savoir que c'était elle qui fusait au prétoire.
Elle l'a jugé sans connaître , elle lui fit paraître ce qu'elle n'était.
Jusqu’à un jour qu'elle eusse compris qu'elle était une trahison même.
De même elle l'appris par un mensonge qu'elle lui avait appris.
Une maladie qu'elle n'avait pas , elle lui a menti et compris.
C'était sa trahison sans même de raison , elle s'en fit une et ne l'approchant plus.
Elle même avait compris que son jeu était fini , son intérêt était à l'arrêt.
Amitié brisée en une année.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 15 Nov 2012 à 22h47 #4905704

Mon amour , n'est plus le même , il n'a plus la même saveur , la même douceur que j'avais autrefois.
Changer , il le faudrait , je veux pas oublier ,ce qu'ils m'ont donné , comment ils m'ont aimé.
Jamais! Tous tendre et différents à la fois.
Je les revois , j'en rêve parfois la nuit , quand il luit dans mes yeux , ils étaient heureux et amoureux.
Ils m'ont fait rêver en vrai parfois d'autre non, déception non.
Parfois j'aurais aimé , les gardés pour moi , mais certaines était rare et moi j'avais trop d'écart.
J'en ai connu , beaucoup mais j'en ai pris qu'un , pour moi , pour ma vie , amour infini...


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 18 Nov 2012 à 22h27 #4914625

Amoureuse , plus que jamais.
Sentiment intense, plus jamais de distance entre nous , que de romance.
Son océan d'amour qu'il me donne depuis plus de 5 ans , c'est l'amour de ma vie.
Celui qui n'y croit pas ne nous connaît pas.
Son odeur , son coeur qui bat pour moi.
Non j'oublie pas , son sourire sa voix , son charme , son âme.
Je ne le donnerais pas pour rien au monde,ses si bonnes ondes.
Mon oiseau de soleil , qui brille à jamais dans mon monde.
Je le revois toujours avec sa rose rouge à la main, ce fameux jour de pluie.
Le lendemain de ma déclaration , mon imagination avait fait une création:
L'amour entre deux personnes si différentes , mais élégante.
Le jour où j'ai eu ses lèvres contre les miennes je me suis dit c'est lui.
Lui que je cherchais tant dans mes rêves , oui cet homme mystérieux , qui se noierait dans mes yeux , tellement il serait amoureux.
Cet amoureux qui serait capable de tout , aimer, partir, tout quitter pour moi , pardonner.
L'homme plus qu'idéal parfait
POur toi homme de ma vie FREDOLILI :heart:


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 20 Nov 2012 à 01h58 #4917880

Je m'appelle Errante
Eternelle adolescente
En recherche permanente
D'une vie trépidante

Je n'ai jamais su choisir
Le chemin qui mène ailleurs
Eternelle globe-trotter
Chaque route m'a fait finir

Dans un cul-de-sac déconcertant
La fleur entre les dents
Avec mon allure androgyne
Dans ma tête j'imagine

Une vie bien tracée, de rires remplie
Le trajet est sinueux, rien de défini
De choix difficiles en échecs cuisants
D'hésitations en écueils fracassants

La vie est un long fleuve tranquille
Pour les autres pas pour moi
Les uns cueillent les jonquilles
Je suis toujours en grand émoi

Cahin, caha, malgré les cahots
Je maintiens ma tête hors de l'eau

Entre bonheur, malheur et tergiversations
La vie pour moi est une grande équation
Un jour je trouverai la solution
Je prendrai les bonnes résolutions

Faut-il rire ou s'indigner
Seule au coeur de la forêt
Je tourne, je vire
Parfois je chavire

Le monde est une énigme
Moi je fais des rimes
Pour oublier les obstacles
Dans ma vie pas de miracle

Pourtant c'est rigolo
Je joue avec les mots
Comme l'enfant avec son mécano
Moi je fais toujours des pronos

Toujours dans l'autodérision
Je suis un jeune chiot
Bien entendu un Corniaud
Fallait-il cette précision

Dans ma tête éternelle adolescente
Mon nom à jamais restera Errante

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 21 Nov 2012 à 21h27 #4922830

Mon coeur est brisé, peut être est-ce a cause des gens qui parlent sur mon dos?
Mensonge, racontars , je pourrais en faire un rancard , tellement des bâtards me poignarde par derrière, sans savoir que je fais des prières pour assurer leurs propres arrières.
Dénoncé de n'importe quoi , sans voir qui je suis en vrai, espion de mauvaise vision.
Marre de tout ça , conduite au suicide hum oui j'en rêve de retrouver ce que j'aime , ceux qui n'ont jamais douté de moi, ceux qui attende que je naisse avec impatience et excellence, elle me manque cette chanson qui me bercer le coeur et ma vie , aujourd'hui elle a disparue sous les décombres des conneries qu'on raconte sur moi , j'en peux plus de cette vie de *****...


Gedalger
Hors ligne


  Posté le 15 Déc 2012 à 22h49 #4981420

LES CASCATELLES

Dans le jardin les fleurs sauvages multicolores,
Tapissent le sol, sous le regard des iris,
Gendarmes plantés dans ce décor,
Qui tanguent au gré de leurs caprices.
Le petit bassin est paisible sous le soleil,
Sur la feuille de nénuphar la libellule se pose, gracile.
La grenouille est en éveil,
Pourtant tout est calme et tranquille.
Sur la terrasse ensoleillée,
Des misères vertes et mauves dégringolent de leurs pots,
Et disent bonjour à la glycine réveillée,
Qui s'étire en s'emmêlant les pinceaux.
Le cerisier du japon fait sa révérence,
En s'inclinant jusqu'au sol,
Devant le vieux chêne et son assurance,
Qui règne en maître, sans protocole.
Des pierres calcaires arrachées à la terre,
Enjambent les ruisseaux qui serpentent,
En cherchant le soleil et la lumière,
D'une manière hésitante.
Sous le verger la rivière coule sans bruit.
La petite barque mouille, tenue par sa chaine.
Un arbre noble mire dans l'eau son écorce vieillie,
Trop content, à son âge, d'être encore au devant de la scène.
Le vent véhicule un parfum de jasmin,
Une odeur de paradis.
Sur la branche le rossignol entame son refrain,
La pie jacasse, et fait sa comédie.
Et quand l'oiseau se tait,
Que le soleil se couche à l'horizon,
Tout le jardin est en paix,
Du bord de l'eau jusqu'à la maison.

Ce message a été modifié par Gedalger le 15/12/2012 à 23h21

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 17 Déc 2012 à 11h59 #4984687

Le matin c'est le même refrain.
Une tartine de pain frais avec son beurre tout gai .
Le chocolat fumant et charmant englouti avec engouement.
Un actimel pour un homme frêle.
Un jus d'orange pour ne pas être étrange.
Une couverture tiré sur les bords et les côtés et voilà son lit de fait.
La fenêtre béante donne le vent élégant de dehors.
Hors parfois il fait froid , alors on l'ouvre pas.
Le parfum du chien tout mouillé par sa bagarre éfreinée avec son ami .
La chaleur de la cuisine le midi , ou le soleil tape avec infini poésie à travers ses rayons.
Des ions qui donne bonne humeur et on commence le bal de la popote.
Carotte , navet , poireaux et voilà tout est dans le pot, ne reste que les saucisses à pochée et voilà notre potée terminer.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 20 Déc 2012 à 10h54 #4991345

Cette année ils étaient tous là
Nos êtres chers fatigués et las
Ils sont partis silencieusement
En catimini bien que souffrant

On les a accompagnés évidemment
Mais que le chagrin est grand
Leur absence se fera sentir
Nos enfants sont leur avenir

Aux tables joyeuses des réveillons
Bien sûr à eux nous penserons
Nous remémorant les instants heureux
Où ils étaient encore nos aïeux

On va bien sûr manger, boire
S'amuser comme des p'tits lutins
Pendant que dans nos mémoires
Lentement nous ouvrons un p'tit coin

Pour y loger nos disparus de l'année
Une première loge pour qu'ils voient
Que festoyent ceux qu'ils ont aimés
En pensant à eux encore une fois

On ne console pas des chagrins, on s'en distrait (Henri Stendhal)

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 23 Déc 2012 à 22h58 #5000273

Un coup de poignard c'est ce qu'elle m'a donné.
Trop tard pour me retourner ceci était déjà fait.
Jamais je n'aurais pensé d'elle après autant de temps d'amitié.
Qu'elle est pue changer son regard, aujourd'hui pour moi j'ai plus d'espoir.
Je n'ai plus tellement envie de la revoir.
Hypocrisie, c'est ce qui la maintient en vie aujourd'hui.
Moi je tourne mon regard vers l'avenir, je n'ai plus envie de souffrir, de courir après elle.
Je lui avais tout donné, mes ailes, mon amour.
Aujourd'hui j'aimerais tout brûlé, mais je peux pas oublier, tous nos bons souvenirs.
Alors aujourd'hui ce que je vis fait partie de mon passé, je dois la laisser derrière moi.
Pour vivre à nouveau des émois.


Ce message a été modifié par Inconnu le 24/12/2012 à 12h47

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 01 Jan 2013 à 08h30 #5021478

 img http://mk1.ti1ca.com/vebmk4r9.jpg /img

Je vous souhaite , en cette nouvelle année,

Un Printemps virevoltant
Avec des pronos exaltants
Un Eté survolté
Avec des pronos déjantés
Un Automne à l'allure friponne
Où les pronos cartonnent
Un Hiver où à flots coule la bière
Pendant le Boxing-Day les buts prolifèrent

Une bonne santé pour tenir le coup
Dans la poche des petits sous
Dans la famille beaucoup d'amour
Sur PF, de l'amitié toujours

A tous une très belle année
Chambrez-vous dans la rivalité
Que se réalisent vos voeux formulés
Sur la route de vos projets
Douze mois vont s'écouler

Sur ce chemin ou ce sentier
Que le soleil scintille
Et que les étoiles brillent
Peut-être un palmarès à la clef

BELLE ET HEUREUSE ANNEE 2013

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 01 Jan 2013 à 21h27 #5023047

Une nouvelle année est arrivé
sans crié gare, à petit pas elle nous donnera ce qu'on espère.
Une nouvelle bouffée d'air, peut être un pardon , que j'aimerais dans toutes les façons.
Pouvoir rencontré , échanger , avoir de nouvelles passions.
Vivre sans inquiétude et incertitude, que ce boulot coule à flot.
Tout ce dont je rêve se réalise , sans qu'on s'enlise.
Que la terre entière profite du temps mort de la guerre.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 02 Jan 2013 à 14h23 #5024513

Ma mamie
Elle n'a pas eu la vie facile, une maman partie trop tôt pour elle.
La guerre était la et dieu sait qu'elle en a fait du travail, pour éviter les mailles du filet.
Les pièges elle les connaissait par coeur, parfois elle faisait peur.
Mais malgré tout elle était là pour nous , je garde ses moments précieux.
Ou elle me regardé d'un oeil tendre, ou elle me faisait ses bon petits plats.
Elle a été bouchère charcutière et vendeuse , elle en était fière.
Elle ne renier pas ce qu'elle était.
Et puis Alzheimer est passé par là et a manger les souvenirs seulement passé de quelques jours.
Et de nouveau elle raconté son passé, meurtrier parfois gai.
Mais je l'aimais plus que tout même si parfois elle était pas comme d'habitude et se dérouter.
Chaque fois j'essayé de la mettre dans le bon chemin.
Et puis la voilà allongée sur ce lit d’hôpital , quelques jours avant l'heure fatale.
Dur de la voir ainsi , mais voilà je voulais la voir dans son dernier souffle de vie.
Pour lui dire je t'aime et lui rendre un ultime baiser une ultime étreinte avant que cette belle flamme soit éteinte


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 02 Jan 2013 à 22h40 #5025947

Il est beau le cavalier seul, mais il aimerait avoir une belle princesse a qui donné de l'amour sans cesse.
Mais de princesse, la vraie jamais n'a pointé son nez.
Il pleure chaque jour dans son château sans amour.
Sa peine est mienne , je ne sais que faire pour le consolé.
C'est si dur de le voir ainsi , lui qui a l'amour pur.
Le cavalier est si bon si gentil, pourquoi elles le fuient?
Il a une belle vie , mais ce qui lui manque c'est cette princesse, qui lui sans cesse , ne fait que pensé.
Il a ce carrosse, il bosse tout le temps et pourtant a du temps pour pensé a celle qui comblera le vide de son coeur.
Et pourtant il pleure encore et encore cherche son or , celle qui sera plus que sa moitié.
Celle qui l'aimera d'amour et non d'amitié.
Celle qui ne jouera pas de ses sentiments ,l'aimera pour ce qu'il est pas pour son château ou son physique.
Celle qui comprendra son chant et ses musiques.
Celle qui en pensant à lui sera mélancolique.
Sa princesse ,sa cavalière celle dont il sera fier.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 04 Jan 2013 à 22h15 #5032271

C'est le plus beau des playboy, il fait rêvé les filles.
Des petites minettes il en a vu mille dans sa vie.
Mais lui , il est unique , brillant et magique.
Formidable est sa présence, un dandy de la romance, croyais moi sa vie est un roman.
Un roman charmant , tout comme lui , mais attention il faut le caressé du sens du poil.
Car il est fier comme un lion , et vif comme un épervier alors il faut se méfier.
Mais si vous êtes gentille , a son attention , alors dans ses bras peuvent porter l'imagination.
Car en lui je suis née. :heart:


Pour toi Fossile

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 05 Jan 2013 à 10h54 #5033498

Bon week-end à tous  img http://mk1.ti1ca.com/t3webkt4.jpg /img


Père Noël s'en est allé
Nouvel An est arrivé
Mais ce n'est pas terminé
Encore demain à fêter

Les Rois Mages vont d'un bon pas
Au petit Jésus rendre hommage
Gaspard, Melchior et Balthazar
Paix demandent à Isaac

De galette allons nous régaler
De cidre aussi nous enivrés
Pour la naissance du bébé
Encore nous allons manger

Pleins seront nos estomacs
De cette bonne galette des rois
Ca changera du chocolat
Et reposera le foie

Les Mages sont en adoration
Devant Jésus se prosterneront
Pendant que nous goûterons
Toujours avec délectation

La frangipane dans la galette enfouie
Les fruits confits dans le midi
Sur une couronne toute de couleurs
L'année sera pleine de douceur

Sous la table le jeune enfant choisira
Et de sa petite voix désignera
Qui de nous tous deviendra
Roi ou reine de la fiesta



A tous très bon week-end et à vos galettes !  img http://mk1.ti1ca.com/i2085vpq.jpg /img

Fossile74
Hors ligne


  Posté le 05 Jan 2013 à 22h24 #5035404

Es-tu brune ou blonde ?

Es-tu brune ou blonde ?
Sont-ils noirs ou bleus,
Tes yeux ?
Je n'en sais rien mais j'aime leur clarté profonde,
Mais j'adore le désordre de tes cheveux.

Es-tu douce ou dure ?
Est-il sensible ou moqueur,
Ton coeur ?
Je n'en sais rien mais je rends grâce à la nature
D'avoir fait de ton coeur mon maître et mon vainqueur.

Fidèle, infidèle ?
Qu'est-ce que ça fait,
Au fait
Puisque toujours dispose à couronner mon zèle
Ta beauté sert de gage à mon plus cher souhait.

Paul VERLAINE (1844-1896)

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 06 Jan 2013 à 08h51 #5036234

Bon Dimanche à tous  img http://mk0.ti1ca.com/n5zxzwn4.jpg /img

Aujourd'hui c'est l'émoi
On va élire un roi
Une figurine ou un Louis d'or
Manger on va encore

Une galette frangipanée
Ou une couronne briochée
Couverte de beaux fruits confits
Pour ceux qui sont dans le midi

On peut aussi avoir le haricot
A celui qui n'a pas de pot
Il ne récolte qu'un joli pet
Et nous on se bouche le nez

L'enfant sous la table planqué
Essaie tout de même de savoir
En jetant un oeil indiscret
Qui ce jour aura le pouvoir

De toute façon en fin de journée
C'est lui qui aura tête couronnée
Il portera avec grande fierté
Avec dignité ce beau trophée

Avec solennité il fera un discours
Entrecoupé de rires spontanés
Pendant un jour il sera le roi
Des autres soumis à sa loi

Encore une belle journée en famille
Ou avec nos bedons joliment rebondis
On prépare une énième camomille
Pour retrouver des abdos aplanis

Vive le roi ! Elis ta douce reine
Qu'elle soit d'Alsace ou de Lorraine
Pour toi ce sera la plus belle
Que tu protègeras sous ton aile

A tous bonne fête d'Epiphanie
Au Nord comme dans le midi
Une nouvelle étoile brille
Que la nouvelle année pétille

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 06 Jan 2013 à 19h11 #5037385

Un pétale , une rose de cristal.
Le givre couvre l'homme ivre qui s'est caché sous les étals du marché.
Peu à peu les lumières s'allument , la brume se lève.
Le coq chante à plein poumon pour réveillé tout ceux qui dormaient dans les camions.
L'odeur du café , des croissants, nos nez son en éveil, attendent le soleil.
Pour exalté pleinement toutes ses odeurs charmantes, qui égaille nos journées.
Dans la salle de bain une jeune fille se prépare, elle se lave , prend son fond de teint et l'étale au pinceau, pour rendre ses petits trous de peau plus beau. Elle se farde de blanc, de marron et de doré, pour exhibé ses beaux traits. un peu de poudre rose pour parfaire son sourire.
La voilà qui nous offre son plus beau sourire, un homme dans la lune de mire.
Élégant et charmant lui fit une révérence pour lui faire comprendre son attirance .
Elle rentra dans son bureau, son avenir est plus beau ,la nouvelle année venait de lui donner sa romance
:heart:

Ce message a été modifié par Inconnu le 06/01/2013 à 19h13

Gedalger
Hors ligne


  Posté le 11 Jan 2013 à 20h51 #5048556

;-)
Quelques vers style chanson écrits voilà quelques années ;-)

--------------------------------------Ca va être chaud-------------------------

Papa, si tu me vois d'en haut,
Ici on ne se rappelle plus de la couleur du drapeau.
Plus de fraternité, d'égalité,
Je pousse un cri d'alarme pour la liberté.
Mais tu me connais je ne suis pas à court d'idées,
Le compte à rebours a commencé.
Papa, je sais que tu me vois d'en haut,
Je vais tout faire pour qu'on desserre l'étau.

Il ne faut pas céder son âme au diable,
Rester les deux pieds dans le sable,
Il faut changer son fusil d'épaule,
Jeter de l'huile sur le feu c'est notre rôle.

Papa, si tu me vois d'en haut,
Ici sur la terre les gens courbent encore le dos.
On n'a toujours pas trouvé la potion magique
On est pris dans la toile d'araignée des politiques,
Vol de rapaces de notre société amnésique,
Qui ne pense qu'à faire du bénéf et du fric.
Papa, je sais que tu me vois d'en haut,
Je vais faire monter la sauce, ça va être chaud.

Il ne faut pas céder son âme au diable,
Ni rester les deux pieds dans le sable.
Il faut changer son fusil d'épaule,
Jeter de l'huile sur le feu c'est notre rôle.

Papa, si tu me vois d'en haut,
Ici c'est toujours le même scénario.
On gaspille notre énergie dans les conflits,
Couleur de peau, difficultés de la vie.
Oeil pour oeil, dent pour dent,
C'est comme cela depuis la nuit des temps.
Papa, je sais que tu me vois d'en haut,
Aide moi a regrouper le troupeau.

Il ne faut pas céder son âme au diable,
Ni rester les deux pieds dans le sable,
Il faut changer son fusil d'épaule,
Jeter de l'huile sur le feu c'est notre rôle.

;-) :p :| :p

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 12 Jan 2013 à 17h26 #5050381

Triste est mon coeur de te voir tel que tu es.
Tu m'ignore , tu me fais croire que je suis ton trésor.
Mais en fait tu me ment , tu n'est pas mon amant.
Tu me rend triste , voilà ce que tu fais, car tu n'es pas la pour moi.
Tu es la pour ton intérêt, pas pour m'aider mais plus m'enfoncer.
Toi ta , ta gloire , j'espère pouvoir te mettre une grand claque dans la figure , quand j'aurais ma gloire.
Histoire de voir comment toi tu t'en sort sans moi!

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 15 Jan 2013 à 22h10 #5059396

Il y a bien longtemps il m'a volé le coeur.
Aujourd'hui il le détient toujours , et moi parfois j'ai peur.
Peur de le perdre, de ne plus savoir l'aimer à sa juste valeur.
Cette même chaleur qui rassemble , qui nous ressemble.
Sa peau contre la mienne , cette vie qui est la tienne et la mienne.
Je veux de l'espoir , de voir cette lueur dans mon regard, je veux pas être en retard.
Avoir cette sensualité , cette beauté que tu me décrit comme qualité mais que je ne vois jamais.
Etre vu à travers mon histoire , à travers ton regard.
Je veux être différente ,ne plus être transparente face au monde.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 19 Jan 2013 à 18h22 #5067787

Parce qu'on est con!
Il m'est venu une réflexion
Ou devrais-je plutôt dire une suggestion
J'ai retourné maintes fois la question
J'en suis à la conclusion qu'on est tous des cons
On est con dès le matin au réveil
On traumatise notre corps qui a encore sommeil...

La guerre c'est l'enfer, la paix le paradis
Et nous les hommes on choisit la guerre
Parce qu'on est con
On sait qu'on y passera en polluant l'atmosphère
Donc du coup on pollue l'atmosphère
Parce qu'on est con
On gaspille des tonnes de bouffe tous les jours
Sachant que la moitié du monde crève la dalle
Parce qu'on est con
On sait très bien que c'est mieux de faire le bien
Mais on est attiré par le mal
On est des cons car on confond tout
On a tous deux petites voix qui parlent au fond du nous
La voix du con ou la voix de la raison
Mais vu qu'on est des cons, on écoute la voix du con
La voix de la raison on l'écoute jamais
Au contraire on lui demande son avis en dernier
Des fois elle nous dit : "huum, fais pas ça"
Mais nous on le fait quand même, comme ça on a plein d'em*****s...

On est des cons mais c'est pas notre faute
C'est tout l'univers qui est con comme un phoque
Le bigbang, les étoiles, la galaxie, bla bla bla
Pourquoi y a tout ça? on ne sait pas!
Les astrophysiciens cherchent la solution
Moi je l'ai : "X = tout est con"
Elle est pas plus belle, elle est con la vie
D'ailleurs on ne sait même pas ce que l'homme fout ici
Déjà tu nais, alors que tu n'as rien demandé
Dès que tu es en vie, tu as l'angoisse de crever
Et le pire tu veux que je te l'annonce ?
Tu peux même pas choisir ta tronche
Ni ton prénom, ni ton foyer
Ni même l'endroit où tu nais
Si t'as pas de bol, tu nais con, pauvre et laid
Pour ça y a une phrase à la con : "Heuu C'est la vie!"


extrait de la chanson parce qu'on est con de Kamini

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 19 Jan 2013 à 18h53 #5067859

Toi Loup d'argent , au beau chant.
Tu es si élégant , avec ta crinière d'argent flamboyant.
Seulement la belle , est si rebelle , qu'elle ne voit pas que tu as des ailes.
Les ailes de l'amour ,quand il te vois belle ses yeux brille de mille feux.
Il est amoureux, croit le , il est si fier , qu'il cache qu'il n'est pas un coeur de pierre.
Que dans cette terre que tu gratte se cache un loup fidèle ,sensuel, doux, et marrant.
Celui que toi tu cherche pas ou peu, lui est amoureux, quoi qu'il arrive il sera là.
Là où tu ne l'attend pas , il te protégera comme il protégerais ses progénitures.
Il est nature , il n'est pas double face , soit ça passe soit ça casse.
Mais fera tout pour être auprès de toi , te prendre entre ses bras.
Te consolé , te conseillé dans ta vie.
Mais le Loup d'argent et seul et n'a connu que la solitude , il aimerais que cette solitude ce termine.
Que sur ce chemin de vermine , il croise sa belle , l'embrasse et puisse partager ses ailes d'amour.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 19 Jan 2013 à 19h20 #5067919

Lililatigresse,
Tantôt rebelle,
Parfois maîtresse,
Souvent diablesse

Libère par ses écrits son coeur
Tentant de trouver le bonheur
Quelques fois toute en douceur
D'autres avec plein d'ardeur

Elle s'exprime pour toi
Afin que tu la vois
Exprimant son émoi
Sans te montrer son joli minois

;-) :mrgreen: cadeau! :mrgreen:

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 20 Jan 2013 à 11h31 #5069264

Il se faisait appeler Fossile
Joueur avec la gente féminine
Se targuant d'être préhensile
Envers leurs vallées et dunes coquines

Son âge ne rime pourtant pas avec ramage
Car dans ses propos, point de grand sage
Son nez ne pointe que dans les corsages
Car après tout pour lui, l'amour n'a pas d'âge

Il remanie à son goût nos babillages
Crânant sur ses attributs au passage
Se réjouissant des huées qu'il propage
Et se dandine fièrement de ce remue-ménage :mrgreen: ;-)

Inconnu
Hors ligne


  Posté le 20 Jan 2013 à 18h50 #5070407

GRRR J'ai les dents t'es pas du tout charmant , t'es plutôt barbant
***** j'ai les dents je vais bouffer tes jambes , t'arraché ta face.
J'ai les dents rien qu'a t'entendre faire ton marrant.
J'ai les dents a te voir pavaner alors que tu sais même pas te faire bander.
GRR J'ai les dents quand tu fais ton crâneur et qu'en fait en vrai ta peur.
J'ai les dents t'es même pas capable d'assumé ce que tu as fait.
***** j'ai les dents un jour je vais t'attraper et je vais te déchiqueter.
J'ai les dents tellement que la fois ou tu me verra tu me reconnaîtra pas.
GRR j'ai les dents je serais plus ta proie c'est toi qui finira dans ma mâchoire.
J'ai les dents t'aura plus d'espoir , tu pourra plus croire que tu es " irrésistible" tu sera même plus comestible.


Inconnu
Hors ligne


  Posté le 20 Jan 2013 à 21h14 #5070863

Comme deux enfants au coeur tendre, on n'a fait que de s'attendre.
Tu m'as pris comme amie puis comme meilleure amie, déjà pour la vie.
Ton coeur accrocheur, ta douce chaleur, m'ont plus qu'attendris et pourtant je n'attendais pas autant.
On s'est rencontrés un matin d'été, pas comme les autres ce jour-là je m'étais baignée.
j'étais avec ma petite robe et mon maillot de bain dépassé par-dessus mes bretelles.
La première fois qu'il m'a vu déjà il me trouvait belle et étonnante.
Moi je le trouvais grand et je me disais en moi qu'il pourrait jamais m'aimer car j'étais une enfant.
Les années passèrent je n'étais plus vraiment une enfant, mon corps a grandi et mon esprit aussi.
Je te revois avec ta chevelure bouclée, c'est ce jour-là que je t'ai vraiment aimé.
Comme avant tu me raccompagnais, chez ma grand-mère déjà elle m'avait dit que c'était peut-être lui.
Et elle avait raison , chaque fois que son regard me croisait mon coeur battée la chamade, c'était pire qu'une ballade.
C'était lui et pas un autre, comment lui dire, ceci n'a pas été une tâche très commune.
J'ai eu du mal et je savais que si je lui parlais ma langue allait fourcher.
Alors je me suis attelée à lui faire un poème ou je lui dévoilerais tous mes sentiments.
Et puis un soir, la pluie cognée sur le carreau, pas le choix il ne faisait pas beau notre promenade n'avait pas lieu.
Alors, mon papier plié à la main je le lui tendis d'un geste tremblant.
Le soir même il me disait je t'aime
:heart:

<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9  ..... 20 21 22 23 24 25  Suivants >>

>> Retour à la liste des sujets  |  Retour en haut de la page

Poster un nouveau message

Afin de pouvoir poster des messages dans le forum vous devez être identifié.