Loading ..   Chargement ...

PronoFootball.com
24-10-2020 - 16:44
2378 joueurs actifs
132 connectés
 Accueil > Forum > Jeux > 

ART ET CULTURE

Loading ..
Rechercher :      -  Recherche avancée
<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6  ..... 24 25 26 27 28 29  

ART ET CULTURE

Kael60
Hors ligne


  Posté le 20 Oct 2020 à 15h57 #8769152

les bourgeois de Calais

Filou79
Hors ligne


  Posté le 20 Oct 2020 à 16h06 #8769183

Les Bourgeois de Calais de Rodin

Kleber
Modérateur
Hors ligne


  Posté le 20 Oct 2020 à 16h10 #8769196

Les Bourgeois de Calais d'Auguste Rodin

Henry83
Hors ligne


  Posté le 20 Oct 2020 à 16h21 #8769221

Les Bourgeois de Calais d'Auguste Rodin

Megannie
Hors ligne


  Posté le 20 Oct 2020 à 16h32 #8769241

 img https://zupimages.net/up/20/43/25if.png /img

Les Bourgeois de Calais
En bronze sculpté (1889) 217 x 255 x 177, par Auguste Rodin, est au musée Rodin à Paris.

Ce n’est pas un héros magnifique que célèbre Rodin, mais le sacrifice collectif de six notables de Calais, partant remettre les clefs de la ville au roi d’Angleterre victorieux, au terme du siège de 1346-47 lors de la guerre de Cent ans. Ce monument est commandé à Rodin en 1884 par la ville de Calais qui souhaite ainsi réaffirmer l’identité de la ville, menacée par un rapprochement avec la commune de Saint-Pierre.
Rodin donne à chaque figure, étudiée nue avant d’être drapée de la tunique du condamné, un geste et un mouvement particuliers - du désespoir à l’abandon, de la confiance à la résignation - mais le sentiment dramatique est jugé excessif par le comité.
Le monument réalisé est installé en 1895 sur la place de l’hôtel de ville de Calais, sans toutefois respecter le souhait de Rodin qu’il soit présenté très haut – pour qu’il se détache sur le ciel – ou sur le sol, « à même les dalles de la place, comme un vivant chapelet de souffrance et de sacrifice » (Rodin).

Un monument commémoratif
Au début des années 1880, Auguste Rodin a déjà essuyé plusieurs échecs à différents concours pour des monuments publics. Il n'a pourtant pas ménagé ses efforts afin de remporter ces commandes officielles, qui permettent aux artistes d'obtenir notoriété et stabilité financière. La requête de la municipalité de Calais arrive donc à point nommé.
En janvier 1885, le maire, Omer Dewavrin, obtient pour Rodin la commande d'un monument commémorant un épisode célèbre de l'histoire locale : la reddition de la ville le 3 août 1347, après un siège de onze mois mené par l'armée du roi d'Angleterre Edouard III. Cet événement, relaté dans les Chroniques de France de Jean Froissart, s'inscrit au début de la guerre de Cent Ans.
Nées d'un conflit de succession pour la couronne de France, qu'Edouard III revendique à son cousin Philippe VI de Valois, les hostilités ont débuté en 1337. Edouard III a porté l'affrontement sur le sol du nord de la France. Lorsqu'il entame le siège de Calais à la fin de l'été 1346, le roi est fort de la victoire remportée avec éclat à Crécy, quelques jours plus tôt, sur les armées françaises. Privée de sa source de ravitaillement par la mer, puis du soutien des armées de Philippe VI escompté au printemps 1347, Calais sombre dans la famine et le désespoir ; le 3 août, le capitaine Jean de Vienne négocie la reddition. Froissart a livré la réponse brutale du souverain anglais : « […] La plus grande grâce [que les Calaisiens] pourront trouver en moi, c’est que partent de la ville six des plus notables bourgeois […]. De ceux là, je ferai à ma volonté, je ferai miséricorde au reste. » Six bourgeois volontaires se sacrifient pour le reste des habitants. Edouard III finira cependant par les gracier, sur les prières de son épouse Philippa de Hainaut.
La municipalité souhaite commémorer l'événement en mettant en valeur ces six héros, symboles de l'orgueil calaisien. Mais il faudra plus de dix ans à Rodin pour livrer les Bourgeois de Calais, suite à plusieurs désaccords avec le comité chargé de la commande. Le groupe est officiellement inauguré le 3 juin 1895 devant l'Hôtel de Ville, en présence de l'artiste.

Analyse des images

Un cortège en mouvement
Les bourgeois se tiennent debout, sans contact physique, mais individualisés par une gestuelle propre à chacun. Ils correspondent à la description des Chroniques de Froissart, « tête nue, sans chausses, la corde au cou, les clefs de la ville et du château en leurs mains », c'est-à-dire dans la tenue déshonorante des condamnés. Au premier rang, le vieillard à l'allure vénérable et résignée représente Eustache de Saint-Pierre ; sa position centrale est une allusion à son statut de chef du groupe. À droite, Jean d'Aire tient fermement dans ses mains les clés de la ville qui doivent être remises à Edouard III. À gauche, Pierre de Wissant encourage d'un geste de la main Jacques de Fiennes, qui semble hésiter derrière lui. À côté, Jacques de Wissant, frère de Pierre, s'avance en vacillant, tandis qu'Andrieus d'Andres cède au désespoir en se tenant la tête entre les mains.
Ces six personnages incarnent la variété des réactions humaines face à une mort annoncée. Par ailleurs, Rodin apporte une innovation dans le genre du monument commémoratif en rompant avec la composition pyramidale traditionnelle, qui répondait au sentiment d'exaltation propre à la célébration officielle. A contrario, le sculpteur place tous les personnages au même niveau, comme un cortège en mouvement. En ne privilégiant aucun personnage, il oblige le spectateur à tourner autour du monument pour en apprécier tous les angles et toutes les nuances. Ce choix répond à la conception de la sculpture selon Rodin, qui critiquait vivement les œuvres faites pour être vues sous un angle unique.

Interprétation - Un traitement novateur

Il revenait à Rodin de mettre en exergue l'héroïsme des six bourgeois. Or, le traitement novateur qu'il propose entraîne un désaccord avec le comité. La maquette présentée en juillet 1885 suscite en effet des réserves. Car ce type de monument ne recouvre pas un simple enjeu esthétique ; il questionne la place politique du héros à une époque, celle des années 1880-1914, où les statues commémoratives fleurissent dans l'espace public, notamment au sein de collectivités qui, comme Calais, mettent en valeur les figures identificatoires de leur histoire. Calais entendait célébrer à travers ce groupe l'acte sacrificiel d'hommes offrant leur vie pour sauver celles de leurs concitoyens. Mais le rejet des conventions esthétiques par Rodin perturbe le comité. Pourquoi avoir privilégié une disposition en rectangle, qui prive le monument de sa dimension glorifiante en ne mettant en valeur aucun des personnages ? Pire, pourquoi avoir insisté sur les tuniques et les cordes qui transforment ces braves bourgeois en criminels ?
Peu sensible à la charge émotionnelle déployée par chaque figure, le comité passe à côté du caractère révolutionnaire du groupe. Mais un événement change la donne : au début de l'année 1886, la banque qui détenait le produit de la souscription récoltée pour l'élévation du groupe fait faillite ; le comité perd son moyen de pression financier sur le sculpteur. Libéré de toute contrainte, Rodin peut poursuivre son travail, et le groupe est finalement exécuté selon sa volonté. Une dernière discussion s'élève sur l'opportunité de placer le groupe sur un piédestal. Pour Rodin, le choix d'un piédestal doit permettre aux bourgeois de se dégager sur le ciel, à condition d'être très haut placés et installés dans un endroit dégagé. La solution médiane retenue par la municipalité – un socle peu élevé et entouré d'une grille – ne satisfait pas le sculpteur, qui finira par préférer l'absence totale de socle. Comme il l'écrit à Omer Dewavrin le 8 décembre 1893, « j'avais pensé que placé très bas le groupe devenait plus familier et faisait entrer le public mieux dans l'aspect de la misère et du sacrifice, du drame. » Sans piédestal, les bourgeois du Moyen Âge se voyaient intégrés de plain-pied dans la communauté civique contemporaine. C'est cette présentation que Rodin imposera pour la copie du groupe installée à Londres en 1911, et que le musée Rodin respectera en érigeant une autre copie de l'œuvre dans ses jardins.

 img https://zupimages.net/up/20/43/x5l8.png /img

Ce message a été modifié par Megannie le 20/10/2020 à 16h40

Girlfcmetz39
Hors ligne


  Posté le 20 Oct 2020 à 16h40 #8769245

:mrgreen:

Megannie
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 13h24 #8772140

Edition 2

Image n° 30 : Un monument

Détail 1

 img https://zupimages.net/up/20/43/8dk6.png /img

Filou79
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 13h44 #8772164

Gratte ciel one-57 (New York)

Henry83
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 13h45 #8772165

Comme ça je tenterai

La Tour Montparnasse à Paris (la nuit) :mrgreen:

Vu que je ne peux pas trop chercher au travail ...

Megannie
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 13h52 #8772170

Un indice, c'est une photo de nuit ! :mrgreen:

Robaud56
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 14h27 #8772236

Empire State Building New-York

Denis42
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 14h41 #8772249

"Empire State Building" à New-York

Kleber
Modérateur
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 14h54 #8772260

Empire State Building

Girlfcmetz39
Hors ligne


  Posté le 22 Oct 2020 à 16h09 #8772353

Empire State Building New-York

Megannie
Hors ligne


  Posté le 23 Oct 2020 à 15h54 #8773607

 img https://zupimages.net/up/20/43/5vc0.png /img

L’Empire State Building

L’Empire State Building est un gratte-ciel de style Art déco situé dans l'arrondissement de Manhattan, à New York. Il est situé dans le quartier de Midtown au 350 de la 5ème Avenue, entre les 33ème et 34ème rues.
Inauguré le 1er mai 1931, il mesure 381m (444,2 avec l’antenne) et compte 102 étages.
En 2020, il est le troisième immeuble de la ville de New York par sa hauteur d'antenne, derrière le One World Trade Center et la Central Park Tower.
Il avait retrouvé sa première place à la suite de l'attentat terroriste du 11 septembre 2001 qui a causé la destruction des tours jumelles du World Trade Center, mais l'a reperdue en 2012 avec la construction du One World Trade Center. L'Empire State Building a été pendant des décennies le plus haut immeuble du monde. Il tire son nom du surnom de l’État de New York, The Empire State.
Considéré comme l’une des Sept Merveilles du monde moderne par l’American Society of Civil Engineers, l'Empire State Building est un immeuble caractéristique du panorama urbain new-yorkais, et compte parmi les symboles les plus célèbres de New York.
Au 86ème étage, un observatoire ouvert au public offre une vue panoramique impressionnante sur New York.
Le sommet de l’édifice est éclairé en fonction des différents événements du calendrier, de la fête nationale américaine au marathon de New York.

L’architecture
Contrairement à de nombreux gratte-ciel modernes, l’Empire State Building présente une façade assez classique, et une forme très conventionnelle, sans courbes dans un style art déco. Les deux auvents en acier, situés respectivement sur la 33ème et la 34ème rue conduisent au hall d’entrée, situé autour des ascenseurs centraux. Le hall a une hauteur équivalente à celle de trois étages, et comporte un relief en aluminium, qui représente le bâtiment sans son antenne (celle-ci n’a été ajoutée à la flèche qu’en 1952). Très richement décoré, majoritairement en marbre, le hall de l’Empire State Building est assez similaire à celui du Chrysler Building.

Les matériaux
De nombreux matériaux ont été employés dans la construction de l’Empire State Building. L’armature faite de poutres d'acier à elle seule a nécessité 60 000 tonnes d’acier, ainsi que des volumes très importants de béton. 10 millions de briques et 200 000 tonnes de pierre (granit et calcaire) ont été utilisées, dont 8,485 m3 de calcaire de l'Indiana pour les façades. À l’intérieur, 929 m2 de placage de marbre Rose Famosa et 27 871 m2 de placage de marbre d'Hauteville-Lompnes et de Rocheron ont été utilisés pour les couloirs, les 73 ascenseurs, et les premiers étages.
La façade ne compte pas moins de 6 500 fenêtres.
De l’aluminium a également été utilisé à l’intérieur et aussi à l’extérieur de l'édifice.

L’histoire de l’Empire State Building
Il avait déjà conquis ce titre lors de son inauguration, le 1er mai 1931. Il s’élevait à 381 mètres de hauteur. La flèche qui permet à l’édifice d’atteindre les 448,7 mètres fut ajoutée en 1952. L’Empire State Building compte 102 étages.
Sa construction se réalisa durant la folle période qui a vu naître les plus hauts gratte-ciel de New York. C’est l’architecte William Lamb qui fut chargé de la construction
Il fallut employer 3 400 ouvriers qui travaillèrent jour et nuit. Le chantier ne connut aucun jour de repos et on dut construire 4 étages par semaine. À la date prévue, le 1er mai 1931, le bâtiment était inauguré.
Malheureusement, les effets du krach boursier de 1929 se faisaient encore sentir quelques années après l’inauguration du gratte-ciel, et plus de la moitié de la surface de bureaux à louer resta désespérément vide, au point que l’édifice fut surnommé “Empty State Builidng” (trad. “le bâtiment vide”). Le bâtiment a été alors plusieurs fois vendu.
Bien plus tard, en l’an 2000, c’est le milliardaire Donald Trump qui en devient le propriétaire avant de vendre l’Empire State à Peter Malkin, en mars 2002, pour 57 millions de dollars.

La décoration intérieure est de style Art déco. Elle a été réalisée avec des matériaux nobles comme le marbre rose et le marbre blanc. Le gratte-ciel est équipé de 73 ascenseurs rapides. Toutefois, la seule manière de rejoindre le 102ème étage est de prendre l’ascenseur jusqu’au 86ème étage (comptez moins d’une minute !) avant de gravir les 1860 marches qui vous séparent du but à atteindre.

Chaque année, une compétition est organisée à ce niveau-là et le record actuel est d’un peu plus de 9 minutes.
Dans son film, King Kong se hissait beaucoup plus rapidement en haut de l’Empire State Building tout en gardant précautionneusement l’héroïne du film dans sa main.

 img https://zupimages.net/up/20/43/pqkj.png /img

Ce message a été modifié par Megannie le 23/10/2020 à 17h11
<< PrécédentsPages : 1 2 3 4 5 6  ..... 24 25 26 27 28 29  

>> Retour à la liste des sujets  |  Retour en haut de la page

Poster un nouveau message

Afin de pouvoir poster des messages dans le forum vous devez être identifié.